Comment Damien Jalet déplaça les montagnes
Par  Olivier Pansieri
Coup de tonnerre avec ce « Yama », spectacle de danse inspiré des folklores, au sens le plus noble du terme. La montagne y est le lieu de tous les dangers, de tous les prodiges, de tous les exorcismes. Quelle joie de pouvoir se laver les yeux, et le cœur, à leur source merveilleuse. On en ressort ébloui, apaisé. Osons le dire, « aux anges ».

Plus grand que nature
Par Lorène de Bonnay
Sous-titrée « Comédie burlesque et tragique de notre jeunesse passée », la pièce « Je suis un pays », une dystopie foutraque, marque la fin d’un cycle pour Vincent Macaigne. On y retrouve avec joie son esthétique, même si elle ne possède pas la fulgurance de certains spectacles qui l’ont précédée.

Makeïeff fait l’échappée belle avec Boulgakov
Par Bénédicte Fantin
De « la Fuite ! » signée Mikhaïl Boulgakov, une fresque épique et burlesque sur l’exil des Russes blancs, Macha Makeïeff tire un spectacle onirique. Elle rend justice à ce dramaturge avant-gardiste dont les mises en scène ont été empêchées de son vivant.

Voyage outre-tombes
Par  Olivier Pansieri
Depuis sa création en 2007, Rimini Protokoll flirte avec la mort. Nachlass n’échappe pas à la règle, invitant le spectateur à visiter les mausolées imaginaires de huit personnes, dont plusieurs disparues. Ce qu’elles voudraient laisser derrière elles. Quel intérêt ? Dramatique.

Nô, nô, nô
Par Léna Martinelli
Dairakudakan, revient à Paris avec deux créations inédites. Créée il y a 45 ans, la compagnie japonaise est toujours dirigée par Akaji Maro, à la vision singulière teintée d’ironie. La preuve avec « Paradise », une création récente qui en met plein la vue, plus qu’elle ne dérange.

Melville, la vie
Par  Cédric Enjalbert

La traversée continue. Le Théâtre du Voyageur, à Asnières-sur-Seine, nous mène sur la trace de « Moby Dick ». Il est encore temps de prendre le bateau en marche, le troisième épisode se joue jusqu’en décembre. Quelle pêche !

Familles je vous hais !
Par Trina Mounier
L’écriture acerbe, pleine de sous-entendus et cependant très vive de Thomas Bernhard est un délice pour les acteurs. Trois jeunes comédiens réunis pour ce « Déjeuner chez Wittgenstein » nous en proposent une version gouleyante au Théâtre de l’Élysée, à Lyon.

Parole de prostituées
Par Bénédicte Fantin
Inspiré par le témoignage de prostituées, « Loveless » revient sur le combat de femmes qui protestent contre la répression policière. Cette parole précieuse recueillie par Claude Jaget, alors journaliste à Libération, peine toutefois à nous parvenir une fois transposée sur scène.

Michel Bouquet : « Je suis un esprit très peu intéressant pour cette époque »
Bulletin n°16 : en librairie…
Par Rodolphe Fouano
Michel Bouquet parle de sa vocation d’acteur, de la place des auteurs dans le théâtre contemporain, de son rapport aux personnages.

Nouvel épisode « Moby Dick 3 : Pippin tombe à l’eau »
Avec une inépuisable ressource d’énergie et d’idées nouvelles, Chantal Melior et son équipage poursuivent leur exploration des abysses : la plus célèbre des baleines refait surface et nous subjugu