Quand un clown nous parle de psychanalyse…
Par Candy Chevalier
La lumière se lève sur un clown (mi-auguste, mi-clown blanc) à l’apparence singulière et intrigante d’une cheftaine scoute. La scène est quasi vide. Seul un vieux canapé jaune et déformé trône au centre du plateau. Emma nous annonce rapidement la couleur : elle veut mourir, devenir « invivante » comme elle dit.

Quand la parole est un geste
Par Aurore Krol
L’auteur est italien, s’appelle Fausto Paravidino, et il est âgé de 31 ans. Son écriture ravive le genre du théâtre politique, du « théâtre enquête », comme il le dit lui-même…

Phallo, macho, scato… pas beau !
Par Franck Bortelle
Trois hommes et une femme. C’est du Lellouche. Non, pas Claude. Hélas. D’ailleurs, ça ne s’écrit pas pareil. Mais surtout, ils n’écrivent pas pareil…

Prof ou professeur ?
Par K.R.
« Prof » évoque le désespoir d’un enseignant en manque de reconnaissance. Bien que portant sur un sujet intéressant, la pièce s’inscrit difficilement dans le beau théâtre qu’est la Comédie des Champs-Élysées.

Emportée par la houle
Par Franck Bortelle
C’est en 1968 que Simone de Beauvoir publie « la Femme rompue ». Trois récits dont le personnage principal est à chaque fois une femme d’une quarantaine d’années, quittée par son mari pour une autre…

Bouleversant
Par Maud Sérusclat
À l’occasion du cinquantenaire de sa naissance, on célèbre beaucoup Jean‑Luc Lagarce ces derniers temps. On en entend parler, on le commente, on se pose même la question de sa transmission scolaire…

Quand la manipulation nous réjouit
Par Maud Sérusclat
Dans le cossu théâtre de l’Allan à Montbéliard, on donnait le 2 octobre dernier des « Fourberies de Scapin » particulières. Un comédien aux commandes de huit marionnettes à taille humaine, de quoi donner une nouvelle jeunesse à ce classique du théâtre français.