Cavale amoureuse
Par Bénédicte Fantin
Road trip haletant et histoire d’amour transgressive, « Seasonal affective disorder » est une pièce à l’énergie folle. Pas d’effets de réel ni d’accessoires, seulement un plateau quasi nu et deux comédiens virtuoses : Anne-Lise Heimburger et Laurent Sauvage. Deux passeurs d’exception qui nous font entendre la beauté mystérieuse du texte de Lola Molina.

Terreur dans les salles obscures
Par Trina Mounier
Deux jeunes metteurs en scène à peine sortis du Conservatoire de Lyon, Benjamin Groëtzinger et Benoît Peillon, s’emparent du livre de Jim Thompson et du film qu’Alain Corneau en a tiré : « Série noire ». Une adaptation culottée, pleine de références, mais non sans distances.

Humour et légèreté
Par Jean-François Picaut
Le genre du ciné-concert, qui avait à peu près totalement disparu, connaît depuis quelques années un vrai regain de faveur dans tous les styles. C’est souvent, comme ici, l’occasion de redécouvrir des œuvres injustement tombées dans l’oubli et de faire se rencontrer des créateurs.

Jonglerie métaphysique
Par Lorène de Bonnay
Après le solo « Bruit de couloir », créé en 2013 et qui a tourné en France et en Asie jusqu’en 2017, Clément Dazin présente « Humanoptère », un ballet chorégraphique pour sept jongleurs. Ce spectacle, hybride et puissant, recèle de visions fulgurantes qui questionnent les gestes d’une humanité polarisée sur le travail.

Dans la peau
Par Léna Martinelli
Rien de bien original que d’aller voir un spectacle sur l’amour le jour de la Saint-Valentin ! Pourtant, on s’est laissé tenter par le duo de Kaori Ito et Théo Touvet, lesquels témoignent de leur rencontre charnelle. Une magnifique mise à nu.

Ballade rock au pays des trolls
Par Bénédicte Fantin
Irina Brook adapte la pièce fleuve d’Ibsen, œuvre inclassable à mi-chemin entre le récit d’initiation et le conte philosophico-fantastique. Il en résulte un spectacle foisonnant d’énergie et de poésie, fruit de la rencontre improbable entre l’univers du folklore scandinave et de l’underground new-yorkais.

Justice pour le bovarysme !
Par Trina Mounier
Quand le metteur en scène Tiago Rodrigues s’empare du célèbre roman de Gustave Flaubert, il s’intéresse à sa sulfureuse héroïne autant qu’à l’auteur et à la société bien-pensante de l’époque. Plaidoyer pour une conception scandaleuse de la littérature !

Féminin pluriel
Par Léna Martinelli
Au-delà du mythe, Carmen représente la révolte en chantant et en dansant. Avec « Carmen(s) », José Montalvo nous offre une explosion jubilatoire de vie et de rythmes. Un hymne à la liberté pour toutes les femmes. D’ici et d’ailleurs.

L’enfance de l’art ?
Par Léna Martinelli
Au dernier Festival d’Avignon, les images choc et les instants de grâce d’Emma Dante ont marqué les esprits. Repris au Théâtre du Rond-Point, « Bestie di scena » peut en laisser certains perplexes, voire les mettre mal à l’aise. Pourtant, cette recherche aboutit à un spectacle remarquable.

Zone à défendre
Par Michel Dieuaide
Dans la mythologie grecque, Antigone n’est pas la seule femme qui s’élève contre l’injustice des hommes. Du côté d’Ithaque, la sœur sans nom de Télémaque, fils d’Ulysse, a elle aussi quelques revendications à faire entendre. De cette petite sœur de Télémaque, Gilles Granouillet s’est inspiré pour imaginer « Deux enfants ». Corinne Méric et sa Bande d’Art et d’Urgence adaptent cette pièce écrite à l’origine pour trois personnages en un seule-en-scène.

L’amour et les forêts
Par Sarah Elghazi
Christophe Rauck, directeur du Théâtre du Nord, reprend une pièce mise en scène en 1997 pour clore une trilogie amoureuse entamée avec « Phèdre » et « Les Serments Indiscrets ». Sa version 2018 de « Comme il vous plaira » s’avère une belle surprise et un divertissement profond, donnant la part belle aux personnages féminins.