Affirmer qu’on est au théâtre
Par Camille Vivante
Jean-Claude Brisville a l’art d’écrire des dialogues imaginaires entre personnages historiques (« le Souper », écrit en 1989, oppose Fouché à Talleyrand, mais nous éclaire sur les tractations politiques encore en pratique aujourd’hui entre camps adverses…).

Edwige Bourdy, un arc-en-ciel d’émotions
Par Vincent Cambier
Les tracts, cette fois‑ci, disaient la vérité : dans cette jolie salle de la Luna-Buffon nichait bien un oiseau rare. Oiseau dont j’avais découvert son ancienne cachette, l’année dernière, au Théâtre du Bourg-Neuf dans « Dubas de haut en bas ». En fait, ce bel oiseau chatoyant se révèle carrément exceptionnel.

Rodrigo García nous invite à la « murga »
Par Margot D.
Au cloître des Carmes, les étoiles offrent au spectacle « Cruda. Vuelta y vuelta. Al punto. Chamuscada. (Bleue. Saignante. À point. Carbonisée.) », de Rodrigo García, le cadre idéal pour une soirée merveilleuse.

Un chef-d’œuvre
Par Vincent Cambier
J’ai de la chance : j’ai commencé le Off 2007 par un chef-d’œuvre, « Histoire de Marie ». Une fois de plus, le sorcier Bruzat et sa bande de la Passerelle ont frappé les trois coups avec un éclat inouï, faisant une ombre douloureuse sur les spectacles médiocres.

Ça part mal…
Par Vincent Cambier
Le vendredi 17 et le samedi 18 novembre 2006, le Théâtre Toursky accueillait « Moi aussi je suis Catherine Deneuve », de Pierre Notte. Cette pièce a obtenu le molière 2006 du Meilleur Spectacle du théâtre privé. Je me demande bien pour quelles raisons…

Un lavage de cerveau grisâtre
Par Émilie Démoutiez
Tiré de « Théâtre décomposé ou l’Homme poubelle », de Matéï Visniec, « Tout devrait disparaître » est une proposition scénique de la compagnie de l’Autre‑Désir autour du lavage de cerveau. Timide et flottant.

Un baiser au public
Par Vincent Cambier
Du 7 au 29 juillet, la compagnie Mordicus présente « Dubas de haut en bas, les folles années du music-hall », dans le Off d’Avignon. Un duo réussi, entre rires et larmes.

La belle et le bavard
Par Émilie Démoutiez
La compagnie La Belle Idée présente « Clotilde du Nord », de Louis Calaferte. Une pièce violente et charnelle sur les rapports de domination entre l’homme et la femme.

Remettre en cause la notion de produit
Par Vincent Cambier
Du 6 au 30 juillet, la compagnie marseillaise Attention fragile présente « le Tour complet du cœur », de Gilles Cailleau, dans le Off d’Avignon. Un tour de force incroyable et un quasi-chef‑d’œuvre.