La Rencontre des Jonglages fait vibrer le cœur de La Courneuve
Par Léna Martinelli
Elle se déroule jusqu’au 8 octobre à Houdremont, centre culturel de La Courneuve, qui abrite la Maison des Jonglages, mais le « coeur de festival » avait lieu ce week-end. De quoi découvrir la vivacité et l’originalité de la création jonglée !

Ouvreurs d’épiphanies potentielles
Par Laura Plas
Cheminant inlassablement vers ceux pour qui le théâtre n’est pas une évidence, les Tréteaux de France proposaient cet été encore spectacles et ateliers au cœur de bases de loisirs. Un théâtre de grands chemins et petits moyens qui essaime cœurs et intelligences. À voir et à préserver coûte que coûte.

Du Bonus et… du tonus !
Par Léna Martinelli
Le festival Bonus de l’Ille-et-Vilaine proposait de passer six jours denses au cœur de la création contemporaine. Un condensé de spectacle vivant, à Hédé-Bazouges, du 24 au 29 août, soit une cinquantaine de représentations, dont neuf gratuites (théâtre, danse et cirque). L’un des rares festivals de spectacle vivant de l’été, dans la région.

Ruer encore 
Par Stéphanie Ruffier
L’annulation, pour la deuxième année consécutive, du plus grand festival des arts de la rue a électrisé la profession. Mercredi 18 août, à Aurillac, ils étaient des centaines d’artistes bataillonnaires, soutenus par une foule nombreuse et tout aussi réjouie, pour manifester leur attachement à cet incontournable catalyseur de rencontres, à l’espace public et à la liberté d’expression.

Multi-Pistes remplace la Route du Sirque
Par Léna Martinelli
Cette année, le festival de Nexon déroulait sa programmation sur six semaines : du 16 juillet au 29 août. On relève moins de cirque, et surtout pas la piste aux étoiles, mais une constellation de rendez-vous passionnants.

Inventer avant inventaires
Par Laura Plas
Dernier été avant la restauration de la maison de Maria Casarès : la compagnie du Veilleur orchestre cet adieu sans larmes avec une programmation audacieuse qui, respectant les voix du passé, fraye pourtant la voie aux lendemains.

Danser dans les chaînes
Par Stéphanie Ruffier
L’édition 2021 de Chalon dans la rue a été particulièrement éprouvante pour l’équipe organisatrice comme pour les artistes et le public : pass sanitaire, intempéries, barrières… Un festival de coups durs et de contraintes. S’adapter, jusqu’où ? Résilience ou résistance ?

Massues errantes et théâtre en bocal
Par Stéphanie Ruffier
Le festival Scènes de rue est passé entre les gouttes : ni intempéries ni passe sanitaire. Ouf, Mulhouse l’a fait ! Côté ville, ça jouait avec les contraintes désormais rituelles : chaises, barrières, rubalise, jauges limitées… Mais un inattendu dimanche sur l’herbe a mis de l’air dans les poumons. Dans ce contexte particulier, tour d’horizon des spectacles qui interrogent avec acuité la liberté et le lien social.

Scènes côté jardin 
Par Laura Plas
Du 30 juin au 3 juillet, Le théâtre du Parc ouvrait ses portes : une inauguration plurielle, participative et créative innervée par un fructueux dialogue avec les merveilles du Parc Floral et la sagesse d’un illustre jardinier : Gilles Clément.

Jouer dehors, encore
Par Stéphanie Ruffier
La fenêtre de tir était très étroite, mais le festival des arts de la rue de Mulhouse est parvenu à faire fuser quelques belles salves d’irrévérence, de rire et de poésie. 59 représentations, dans ce département qui a été le premier durement touché par la pandémie : bravo pour la persévérance ! Quasi un miracle.

Comment faire entendre notre intelligence ? 
Par Stéphanie Ruffier
Trop, c’est trop ! Le week-end dernier, à Garges-lès-Gonesse, la préfecture n’a pas autorisé la Journée Singulière des Rencontres d’Ici et d’Ailleurs. Un travail de titan est tombé à l’eau alors que les mesures sanitaires adéquates étaient mises en place. Depuis, les artistes se mobilisent et se manifestent. Nom de code de leurs actes de résistance : #CultureFurax.