Sweig au chevet de l’Europe 
Par Trina Mounier
Découvrez sans attendre « Le Monde d’hier », dans la mise en scène de Jérôme Kircher et Patrick Pineau. La conscience aiguë de Stefan Sweig y scrute une Europe à l’agonie, la montée de l’extrême-droite et le déclin des libertés, en témoin des élans d’espoir et des drames épouvantables XXe siècle.

La naissance de la tragi-comédie
Par Trina Mounier
Laurent Fréchuret s’empare d’une pièce extravagante de Hervé Blutsch, « Ervart ou Les derniers jours de Frédéric Nietzsche ». Les acteurs formidables prennent manifestement beaucoup de plaisir à cette mise en scène furieusement déjantée.

Les écueils de la transdisciplinarité
Par Michel Dieuaide
S’appuyant sur le « Stabat mater » de Pergolèse, morceau d’anthologie de la musique baroque italienne, David Bobée et Caroline Mutel tirent et étirent un spectacle consensuel qu’on ne peut qu’applaudir… mais qui écrase par son didactisme.

Anarchisez-vous !
Par Cédric Enjalbert
En adaptant les textes des poètes Jacques Bonnaffé et de Jean-Pierre Verheggen, Michel Bruzat renouvelle son manifeste anarco-poétique pour une pratique olympique de la « langue d’Escampette ».

Les Nuits de Fourvière 2018 : un bilan
Par Trina Mounier
C’est le lot des festivals : chargés de défricher la création artistique, ils prennent des risques avec des bonheurs divers… Petit tour d’horizon des spectacles proposés par les Nuits de Fourvière, reflétant nos enthousiasmes (grands) et nos déceptions, à la hauteur de nos attentes.

Le cirque, coûte que coûte et vaille que vaille
Par Trina Mounier
Victor Cathala et Kati Pikkarainen avaient séduit le public des Nuits de Fourvière avec leur premier spectacle, « Pour le meilleur et pour le pire ». Les voici de retour avec une « Saison de cirque », accompagnés d’autres artistes : jongleur, porteur, équilibriste et autres circassiens. Éblouissant !

Sans une ride !
Par Trina Mounier
Après « Blanche-Neige », « Hansel et Gretel » et « Hamlet », Samuel Hercule et Métilde Weyergans passent à la moulinette de leur sagacité et de leur anticonformisme un nouveau monstre sacré de la littérature : « Don Quichotte ». Une de leurs plus belles réussites.

Sexe, mensonges et vérités
Par Michel Dieuaide
Louise Vignaud, nouvelle directrice du Théâtre des Clochards célestes, offre un passionnant diptyque de deux textes contemporains entre fiction et documentaire. La violence sociale est à l’affiche.