« Life is a bathroom and I am a boat », d’Ivan Gouillon, Théâtre de l’Iris à Villeurbanne

« Life is a bathroom and I am a boat » de et avec Ivan Gouillon © Lucas Grenier « Life is a bathroom and I am a boat » de et avec Ivan Gouillon © Lucas Grenier

Gouillon le magnifique

Par Trina Mounier
Les Trois Coups

Voici réunis deux compères dans un spectacle de cabaret très réussi : le metteur en scène Olivier Rey et l’acteur Ivan Gouillon, seul en scène. Enfin presque seul : il est accompagné par le pianiste Boris Mange, qui fait office de parfait faire-valoir et souffre-douleur.

Qui est-il, cet Igor de la Cuesta y Villasalero Bukowski, lui qui occupe le plateau (et parfois la salle), à grand renfort d’effets de manche, de clins d’œil appuyés au public, de rires tonitruants et d’histoires abracadabrantes ? Un dandy rescapé du naufrage du Titanic, comme il le proclame au début du spectacle ?

Peut-être l’est-il en esprit ? Car l’énergumène, grand buveur et amateur de femmes, rêve sa vie à cent à l’heure. Il ne recule devant aucune invraisemblance, pris dans le tourbillon du plaisir du jeu, du conte, du mensonge, du vol d’identité, de la mise en scène, de la représentation… Vous avez dit théâtre ? Acteur ? Et comment !

« Life is a bathroom and I am a boat » de et avec Ivan Gouillon © Lucas Grenier
« Life is a bathroom and I am a boat » de et avec Ivan Gouillon © Lucas Grenier

Du champagne !

En une heure et demie, Ivan Gouillon endosse une multitude de rôles. Ils lui permettent d’offrir une démonstration éclatante de ses dons de danseur de salon, de suborneur de jeunes filles, de crooner de charme, d’esprit vif, incroyablement véloce et élastique. En passant, il nous brosse un portrait vitriolé des figures du siècle qu’il se vante d’avoir rencontrées : Anne Frank, Geneviève de Gaulle, les Beatles, Fitzgerald (dont il fut le modèle pour Gatsby le Magnifique ) ou Michel Drucker. Tous lui doivent beaucoup…

Le spectacle, extrêmement drôle, ne souffre d’aucun temps mort. Le pianiste est également le premier des spectateurs. Il paraît un peu las de l’énergumène et pourtant complètement séduit, aussi fataliste que Stan Laurel devant les acrobaties de son mentor. Quant à Ivan Gouillon, il se révèle un danseur et un chanteur hors pair (ah ! son interprétation de Cheek to Cheek…)

Ce spectacle léger, pétillant comme le champagne, très bien écrit, est tout à la gloire de l’acteur, cet artiste aux mille visages…

Trina Mounier


Life is a bathroom and I am a boat, d’Ivan Gouillon

Écriture et jeu : Ivan Gouillon

Piano : Boris Mange

Mise en espace : Olivier Rey

Durée : 1 h 30

Teaser vidéo

Photo © Lucas Grenier

Théâtre de l’Iris • 331, rue Francis de Pressensé • 69100 Villeurbanne

Les 30 et 31 décembre 2018, à 20 heures, puis à la Comédie Odéon du 12 au 16 février 2019