La bonne conscience des salopards ou Chacun sa merde !
Par Vincent Cambier
Voilà du Visniec pur sucre ! Situation de départ délicieusement absurde et déstabilisante. Histoire de remettre les neurones conditionnés en place…

Ernesto ou l’intuition de la révolution
Par Vincent Cambier
Au fil des années, il m’est de plus en plus difficile de parler du travail de la Passerelle : je manque de superlatifs dans mon stock verbal. C’est toujours du très beau travail, sans une faute de goût…