Bussang 2014, Théâtre du Peuple ‑ Maurice‑Pottecher

Vincent Goethals © D.R. Vincent Goethals © D.R.

Bussang fait son festival

Par Cédric Enjalbert
Les Trois Coups

À la veille de son 120e anniversaire, le Théâtre du Peuple de Bussang, dans les Vosges, est en lutte, solidaire de tous les précaires. Il est en lutte et se transforme. Sous l’impulsion de son directeur, Vincent Goethals, la manifestation prend des allures de festival : sa nouvelle salle et sa programmation élargie bousculent les habitudes. Sans trahir l’esprit du lieu ?

L’esprit du lieu tient à une conviction : par l’art et pour l’humanité. Le credo du Théâtre du Peuple est inscrit au fronton ; il encadre la scène depuis sa fondation en 1895, lorsque l’écrivain Maurice Pottecher, revenu des mondanités parisiennes, se décide à accrocher cette grange magique à flanc de montagne. « Assainir l’art au contact de la nature », son utopie. Depuis lors, la vocation de cette maison du peuple admirée par Jean Vilar n’a cessé d’être la création de spectacles vivants, la promotion des écritures contemporaines et la fabrication d’une communauté de théâtre, éphémère et durable. Les spectacles présentés mêlent les amateurs aux professionnels.

Le metteur en scène Vincent Goethals a pris la tête de ce navire de bois renversé, échoué avec son trésor au creux des ballons vosgiens, en 2011. Ce mandat de trois ans vient d’être renouvelé. Et le capitaine a dans ses malles des idées qui, sans être révolutionnaires, bousculent les usages, sinon le public. Il a initié un cycle d’écritures contemporaines, des commandes et des petites formes tournées l’hiver dans la région ; une programmation plus ambitieuse l’été, qui donne aux festivités un air de festival – près de cinq spectacles cette année, contre deux jadis. Et un invité cette année : le Québec.

Un Québec qui réchauffe le cœur, un Québec des lettres représenté par l’écrivain Sébastien Morrison, auteur d’une ravissante courte pièce – D’Alaska –, par la comédienne Marie‑Ève Perron, interprète de deux one-woman-show et par Carole Fréchette, auteur de la pièce maîtresse de la saison, Small Talk, dans une mise en scène du patron des lieux. 

Cédric Enjalbert

Lire Small Talk, de Carole Fréchette

Lire Marion fait maison et Gars, de Marie‑Ève Perron

Lire D’Alaska, de Sébastien Harrisson

Lire Catalina in fine, de Fabrice Melquiot

Théâtre du Peuple – Maurice-Pottecher • 40, rue du Théâtre • B.P. 03 • 88540 Bussang

www.theatredupeuple.com

Réservations : 03 29 61 62 47

Photo de Vincent Goethals : © D.R.