Le cœur et les épaules
Par Juliette Nadal
Arnaud Meunier, actuel directeur de la Comédie de Saint-Étienne, met en scène le texte qu’il a commandé au grand auteur de théâtre Fabrice Melquiot. « J’ai pris mon père sur les épaules » réactive les thèmes antiques à l’œuvre dans « l’ Énéide » et livre en grand format, pour huit comédiens (dont Philippe Torreton et Rachida Brakni), une fable sur nos destins misérables.

Baroque ou barré ?
Par Laura Plas
Aussi explosif et retors que son modèle cinématographique, « Le Direktor », mis en scène par Oscar Gόmez Mata, propose une farce baroque sur le théâtre. Si la portée satirique s’en voit nettement émoussée, le spectacle épate souvent par sa liberté.

Règlement de contes
Par Léna Martinelli
Gilles Gaston-Dreyfus présente « Veillée de famille » au Théâtre du Rond-Point. Une âpre confrontation à la mort, surtout de l’enfance, non dénuée d’humour et de cruauté, et qui en dit beaucoup de nos névroses familiales.

Magistralement baroque
Par Michel Dieuaide
L’ensemble des artistes et des techniciens participant à cette création de l’Opéra de Lyon offre au public une occasion rare d’assister à la représentation d’une œuvre ancienne, dont la version contemporaine résonne puissamment.

Banco pour ce « Macbeth » !
Par Bénédicte Soula
Voici une nouvelle variation autour de « Macbeth ». La metteuse en scène Anne Bourgès a pris ses libertés en « montant » comme une cinéaste cette petite forme singulière pour trois interprètes et un agrès. S’il fut un temps où la pièce était maudite, elle est désormais matière à toutes les expérimentations théâtrales. Celle-ci, entre économie et fantaisie, tient la route.

Broadway comme si vous y étiez
Par Maxime Grandgeorge 
Un classique de la comédie musicale américaine débarque à Paris, 70 ans après sa création : « Guys and Dolls ». Le feu d’artifices visuel et sonore orchestré par Stephen Mear au Théâtre Marigny n’a rien à envier aux superproductions de Broadway. Irrésistible !

Grand peur et misères des subventionnés
Par Olivier Pansieri 
Jean-Pierre Baro met en scène « Mephisto » de Samuel Gallet, très vaguement inspiré du roman de Klaus Mann. Une litanie, qui se veut un cri, contre la montée du fascisme récitée par des personnages auxquels on ne croit pas. Restent des moments criants de vérité sur l’arrivisme des gens de théâtre. Auquel on croit, par contre.

À la famille comme à la guerre
Pour tirer sa révérence en beauté, Christian Schiaretti, qui achève son mandat à la tête du Théâtre national populaire (T.N.P.), se tourne vers Roger Vitrac et « Victor et les enfants au pouvoir ».

Acteurs en liberté
Par Bénédicte Fantin
La Compagnie du Libre Acteur livre une adaptation « immersive » du texte « Ring », de l’autrice contemporaine Léonore Confino. Le public est invité à déambuler dans le Théâtre Michel pour vivre au plus près des comédiens une succession de saynètes autour d’un thème commun : le couple. Du jeu grandeur nature !

Maguy Marin, la course de la vie
Par Léna Martinelli
Près de quarante ans après sa création, « May B » continue de bouleverser. Ce ballet culte de Maguy Marin, un des premiers à avoir su réconcilier théâtre et danse, est repris pour une dizaine de dates exceptionnelles à l’Espace Pierre Cardin.