« Il faut continuer » 
Par Trina Mounier
Rencontre avec Patrick Penot, directeur bénévole et infatigable d’un festival dont Lyon s’enorgueillit, à juste titre, puisque Sens Interdits, c’est plus de vingt spectacles venus de treize pays, dont une dizaine de créations sur 26 lieux de l’agglomération. À quelques jours de son lancement, l’excitation est à son comble. 

« Personne ne veut voir la misère qui revient au galop »
Par Léna Martinelli
Lucie Hennebert, lauréate de la SACD, présente sa première pièce, « Sortir de la nuit », un texte qui a bénéficié de l’aide à l’écriture de l’association Beaumarchais SACD. À découvrir !

« Théâtre Ouvert, une maison en partage » 
Par Léna Martinelli
Théâtre Ouvert fête les 50 ans de sa création. L’occasion d’inaugurer officiellement son nouveau site dans le quartier du haut Gambetta et de rappeler les missions de ce centre national des dramaturgies contemporaines. Rencontre avec sa directrice, Caroline Marcilhac.

« En présence. Nous n’avons pas voulu proposer du théâtre autrement »
Par Lorène de Bonnay
La réouverture des lieux culturels le 19 mai (si tout va bien) vient d’être annoncée et le théâtre de la Bastille va pouvoir rouvrir ses portes au public. Quelques heures avant de connaître cette décision, nous avons rencontré la directrice des relations au public du théâtre, Elsa Kedadouche. Elle nous parle de son temps « suspendu » mais pas perdu.

« Écouter une parole inventive et non formatée : une réelle matière à penser qui réveille nos cerveaux ! »
Par Lorène de Bonnay
La Covid a précipité les arts du vivant dans une crise que même la pire droite néo-libérale n’aurait osé rêver. Pourtant, de la pensée, de l’audace, de l’originalité, du courage il en reste. Lise Facchin, auteure et metteure en scène donne la parole dans son émission audio « Comptoir des abîmes » à celles et ceux qui s’ingénient encore à faire avancer la culture.

Sans frontières ni préjugés
Par Michel Dieuaide
En présence mais en respectant tous les gestes barrières, elle a bien voulu nous dévoiler avec prudence et détermination quelques-uns des aspects de son parcours personnel et quelques pistes concernant ses nouvelles responsabilités.

« Comment comprendre un traitement aussi inéquitable ? »
Par Léna Martinelli
Auteur, metteur en scène, ancien administrateur, Vincent Dheygre est président des Écrivains Associés du Théâtre depuis juin 2019. Voici ses réactions suite au maintien de la fermeture des lieux culturels.

« Le poète et la mort » 
Par Trina Mounier
Jean Bellorini devait ouvrir le Festival d’Avignon avec « Le Jeu des ombres » dans la Cour d’Honneur. La Covid en a décidé autrement. Malgré la poursuite de l’épidémie, le metteur en scène a pu, fort heureusement, le présenter à La Fabrica durant Une semaine d’Art. Pour quelques représentations qui se sont révélées exceptionnelles.

« Sublimer le cercle »
Par Florence Douroux
Flamboyant, foisonnant, tonitruant, épatant. « FIQ (Réveille-toi) » nous a effectivement réveillés. Maroussia Diaz Verbèque a relevé le défi de cette mise en scène : mêler la culture populaire et urbaine marocaine à l’art ancestral d’une acrobatie née il y a des siècles dans la région du Souss. Directrice du Groupe Acrobatique de Tanger (GAT), Sanae El Kamouni revient sur cette création, vue au festival Circa.

« J’avais des petits rêves de sublimation pour chacun » 
Par Florence Douroux
Ils avaient rêvé de s’emparer de la question du genre : ils l’ont fait. Entre sauts et portés vertigineux, mots et confessions troublants d’humanité, six acrobates offrent au public un moment d’une rare intensité. « Desiderata » est le fruit de leur rencontre avec Sophia Perez (directrice artistique de la compagnie Cabas), qui signe ici une mise en scène très attachante. Un de nos coups de cœur du festival CIRCa.

« Un vrai fantasme d’acrobate ! » 
Par Florence Douroux
Le duo formé par Ugo Dario et Maxim Laurin, co-fondateurs de la compagnie Machine de Cirque, est une référence incontournable de la bascule. Avec « Ghost Light : entre la chute et l’envol », en création mondiale à Circa, ils signent une œuvre intime, où le clair le dispute à l’obscur. Une virtuosité désarmante au service de leur histoire d’acrobates. Ils racontent.

« Chaque jour passé est précieux »
Par Florence Douroux
À quelques kilomètres de la métro toulousaine, caparaçonnée dans le couvre-feu, le festival CIRCa l’a échappé belle. Il a pu donner son coup d’envoi comme prévu, vendredi 16 octobre. Malgré les turbulences actuelles, Stéphanie Bulteau, nouvellement arrivée à la direction du pôle national des arts du cirque Auch Gers Occitanie, entend montrer à quel point le cirque reste vivant et inventif.