Huis clos pour secrets de famille
Par Trina Mounier
Le titre de ce spectacle évoque un très vieux film de 1958 qui a durablement marqué les esprits. À cause de Paul Newmann et Elizabeth Taylor, formidables acteurs à la sensualité magnétique, mais aussi du roman de Tennessee Williams dont il est tiré. Ce qu’en a fait la compagnie Sagittarius A est remarquable.

Désir et discipline
Par Trina Mounier
Les travaux de fin d’études, notamment ceux des élèves de l’Ensatt, sont généralement prometteurs, mais il leur reste souvent quelque chose d’inabouti… Ce n’est pas le cas de « Grand battement » dont la maturité et la maîtrise ont frappé le public.

Sans frontières ni préjugés
Par Michel Dieuaide
En présence mais en respectant tous les gestes barrières, elle a bien voulu nous dévoiler avec prudence et détermination quelques-uns des aspects de son parcours personnel et quelques pistes concernant ses nouvelles responsabilités.

O.V.N.I.
Par Michel Dieuaide
À l’origine, O.V.N.I., compilation d’entretiens vidéo tournés aux quatre coins de la planète, devait être un film qu’un oligarque finit par renoncer à financer. Jugeant le matériau collecté digne d’une seconde vie, Viripaev décide d’en faire un texte pour le théâtre. Olivier Maurin le met en scène.

Naissance de la tragédie
Par Trina Mounier
Vingt ans après sa création à l’Odéon, Georges Lavaudant reprend « l’Orestie » d’Eschyle, dans le « petit théâtre romain » de Fourvière (aussi appelé l’Odéon). Un lieu tout indiqué pour faire entendre les imprécations, malédictions, pleurs et appels aux dieux de cette tragédie mythique et mythologique. Surtout quand le ciel s’en mêle, menaçant d’annuler la représentation.

Radiographie d’une mémoire qui flanche
Par Trina Mounier
Les spectacles de Michel Laubu sont de merveilleux stimulants pour l’imagination. Mieux encore, leur inaltérable tendresse nous rend heureux. Son dernier opus, signé avec Émili Hufnagel, est sans doute l’un des plus aboutis.

Reprise
Les Célestins de Lyon offrent une seconde vie à un spectacle bouleversant découvert lors de l’édition 2017 de Sens Interdits. « Je n’ai pas encore commencé à vivre » sera visible pour une quinzaine de représentations hors les murs, au Théâtre du point du Jour.

Une rose dans le jardin de Merkel
Par Trina Mounier
Nouvelle création de Thomas Poulard, « Dreck » détonne, tant le metteur en scène nous avait habitués à des spectacles foisonnants, provocateurs et joyeusement insolents. Le solo qu’il propose cette fois est d’une autre tonalité.

Du très grand art
Par Michel Dieuaide
Toni Servillo, l’exceptionnel comédien italien, signe la mise en scène et interprète l’adaptation des sept leçons de théâtre que Louis Jouvet donna au Conservatoire national de Paris de février à septembre 1940.

Théâtre documentaire sans âme
Par Michel Dieuaide
Alison Cosson, à l’écriture, et Louise Vignaud, à la mise en scène, adaptent « l’Université de Rebibbia » de Goliarda Sapienza  : le récit d’une incarcération dans une prison de femmes, à Rome, pendant les années de plomb.

Le festival de l’intelligence et du combat
Par Trina Mounier
Ce festival nous réserve décidément, édition après édition, bien des surprises. Mais il ne varie pas sur l’essentiel : la nécessité de la distanciation pour comprendre et l’exigence de vérité pour combattre l’exclusion, l’indifférence et la lâcheté.