Entre noirceur et lumière
Par Jean-François Picaut
Le Théâtre national de Bretagne accueille, dans sa grande salle Vilar, le premier succès public de Tennessee Williams (1911-1983). La mise en scène et la scénographie originales sont signées de Daniel Jeanneteau, le nouveau directeur du Théâtre de Gennevilliers.

Un pari réussi
Par Jean‑François Picaut
Le programme « Révisez vos classiques », initié par l’Opéra de Rennes il y a quelques années, connaît toujours un grand succès. Il s’ouvre pour la première fois à la comédie musicale. C’est à la Cie Art Comedia qu’est revenu l’honneur d’inaugurer ce nouveau domaine.

Une fable politique très actuelle
Par Jean-François Picaut
Le Théâtre national de Bretagne donne enfin à voir au public français une grande version d’une des pièces les plus fameuses d’Arthur Schnitzler. L’évènement est d’autant plus remarquable que l’œuvre a une résonance tout à fait moderne pour ne pas dire immédiatement contemporaine.

Une fantaisie débridée
Par Jean-François Picaut
L’Opéra de Rennes a donné pour les fêtes de fin d’année plusieurs représentations de « l’Italienne à Alger » de Rossini, dans une nouvelle production. Une œuvre pétillante et drôle adaptée à ces circonstances.

Un vent léger de fraîche poésie
Par Jean‑François Picaut
En résidence pendant deux ans à l’Orchestre symphonique de Bretagne, le compositeur brestois Benoît Menut nous propose, en création mondiale à l’Opéra de Rennes, une symphonie écrite avec l’enfance pour ligne d’horizon.