Reprise
Par Léna Martinelli
Dans « Invisibles », Nasser Djemaï met en lumière le quotidien de quatre retraités algériens résidents dans un foyer. Une magnifique pièce qui porte haut la voix des oubliés.

Les acteurs et les textes, les deux passions de Michel Raskine 
Par Trina Mounier
Il a monté des auteurs classiques aussi bien que des contemporains, des pièces de théâtre, comme d’autres textes dans lesquels il aime se (et nous) promener, en compagnie d’acteurs fétiches qu’on retrouve en filigrane dans son travail. Toujours avec bonheur. Cette fois, Michel Raskine monte un très court roman de Laurent Mauvignier. Une première !

Une visitation de Tartuffe bluffante
Par Lorène de Bonnay
La scène du Français, qui fête le 400e anniversaire de Molière, nous offre un Tartuffe inédit, radical et envoûtant. La mise en scène novatrice d’Ivo van Hove s’appuie sur la version en trois actes de la pièce de 1664, reconstituée par le spécialiste Georges Forestier. Cette réinvention inestimable procure un rare plaisir.

Fanny n’a pas la forme
Par Laura Plas
Un texte presque boulevardier, une forme convenue qui ne permet pas aux comédiens d’échapper aux caricatures. « Fanny » démontre qu’on ne fait pas forcément du bon théâtre autour de questions passionnantes. Dommage pour ses trois interprètes.

« Écouter l’ici et maintenant » 
Par Laura Plas
Comédienne, devenue metteuse en scène et membre du Deug Doen Group, Aurélie Van Den Daele, a été nommée en juillet à la tête du CDN de Limoges. Elle présente ces projets pour le théâtre et l’école, deux structures dont elle veut renforcer les synergies.

La montagne au cœur
Par Trina Mounier
À mi-chemin du théâtre documentaire et de l’œuvre de fiction, François Hien et Jérôme Cochet ont, une fois de plus, uni leur talent d’écriture pour nous parler d’une passion commune. Incontestablement, « Mort d’une montagne » est une réussite.

Après le vieux jeu, la fiction dans le théâtre contemporain
Annonce
Joëlle Chambon sera présente vendredi 21 janvier à la Librairie théâtrale à partir de 21 heures, à l’occasion de la parution de son essai (dans la collection « Fictions pensantes », dirigée par Franck Salaün).

Une « Cerisaie » aux modulations infinies
Par Lorène de Bonnay
« Je ne survivrai pas à cette joie » : « La Cerisaie » de Tiago Rodrigues nous entraîne dans une fête grinçante, joyeuse et mélancolique célébrant la destruction d’un monde, d’un éblouissement.
Un petit trésor de subtilité présenté cet été dans la monumentale cour d’honneur du festival d’Avignon, actuellement à l’Odéon.

Reprise
Par Léna Martinelli
Écrite à la demande de Nicole Garcia, cette pièce de la lauréate du Goncourt 2009 fait parler la violence métaphysique qui se dégage de la condition humaine. Cela, loin de tous les clichés sur le rôle des professeurs et des parents, la culpabilité ou encore la condition féminine.