Festival d’animation
Par Michel Dieuaide
Au contact des animations vidéographiques de son concepteur, Grégoire Pont, la partition de Maurice Ravel, « l’Enfant et les Sortilèges », composée à partir d’un livret de Colette, peine à imposer ses émotions malgré la direction musicale impeccable de Titus Engel.

Un opéra « submersif »
Par Maxime Grandgeorge
Francesco Filidei et Joël Pommerat signent un opéra sombre et déroutant écrit à quatre mains autour d’un couple en plein délitement. Une œuvre audacieuse entre subversion et submersion à découvrir à l’Opéra-Comique.

Le nain, ce plouc ?
Par  Olivier Pansieri
Sous la baguette attentionnée de Franck Ollu, ce « Nain » donné dans sa forme réduite, fait ressortir les rutilantes trouvailles du Viennois Zemlinsky, compositeur incurablement Art Nouveau. Mathias Vidal prête sa voix puissante au rôle-titre, Julie Robard-Gendre sa forte sensibilité à celui de Ghita et l’Orchestre symphonique de Bretagne sa fougue aux fulgurances de cette lettre ouverte aux sans-cœurs. On est moins convaincu par le reste.

(En)chanter la langue des dieux
Par Jean-François Picaut
Dans son exploration des traditions musicales, le cycle « Divas du monde » accueille la chanteuse grecque Katerina Papadopoulou. Au programme, un parcours des territoires de l’Empire byzantin à travers les siècles.