Le désir comme marchandise
Par Trina Mounier
Roland Auzet signe ici une mise en scène audacieuse à plus d’un titre du long poème à deux voix de Bernard‑Marie Koltès, « Dans la solitude des champs de coton ». Anne Alvaro et Audrey Bonnet, qui l’interprètent, lui apportent une touche inédite et magistrale.

Intempéries sur la cour d’honneur : Hombourg à la rescousse !
Par Céline Doukhan
L’orage différa le début de la représentation. Il eut finalement raison du « Prince de Hombourg » au bout d’une heure et demie de spectacle sur les deux heures quinze prévues. De quoi laisser tout de même de belles impressions.