Le rire est la politesse du malheur
Par Trina Mounier
Une énième lecture d’« En attendant Godot », est-ce bien utile ? Celle de Laurent Fréchuret, qui arrive après quelques autres déjà magistrales, est simplement nécessaire.

Arcanes d’un mythe
Par Trina Mounier
Soumettre un voyage éclaté dans le mythe de Don Juan… tel était le défi difficile que s’était lancé le tout jeune metteur en scène David Mambouch (avec des soutiens logistiques de taille, il est vrai, dont celui du T.N.P.). Au final, une proposition souvent brillante, toujours foisonnante, qui aurait gagné à être resserrée.

Œdipe père et fils
Par Trina Mounier
Voici un cocktail qui s’annonçait détonant : Sophocle, Œdipe, Pasolini pour une « Affabulazione »… (traduisez rêve, mensonge, manipulation) orchestrée par un Gilles Pastor très inventif.

Des partitions magnifiques
Par Trina Mounier
Ce n’est pas la première fois que Christian Schiaretti monte Strindberg. Il avait déjà mis en scène avec un certain brio « Père », il y a quelques années…