Qui sont les monstres ? 
Par Stéphanie Ruffier
« Monstre(s) » déconcerte. Les textes de Pier Paolo Pasolini secouent férocement notre léthargie intellectuelle, tandis que celui de Christophe Pellet dégomme l’entre-soi des institutions théâtrales françaises. En embuscade, le metteur en scène Jean-Marie Potiron (se) manifeste.

« Lectures sur un plateau »
Repérer des textes injustement méconnus ou trop peu montés (moins de dix représentations) est l’ambition du projet porté par le T.N.G. dans le cadre de la Belle Saison.