Errance en solitaire
Par Léna Martinelli
Dans « Perdre le nord », Marie Payen fait entendre l’odyssée des migrants, qu’elle rencontre depuis longtemps sur les trottoirs, dans des camps. De la collecte de leurs récits, elle fait jaillir des mots dans l’urgence de la performance. Un précipité hors des chemins balisés du théâtre.