Les beaux ténébreux
Par Laura Plas
Huis clos surréaliste aux influences cinéphiles, « Oktobre » surprend par la force de ses partis pris esthétiques et, en dépit de quelques longueurs, envoûte quand le numéro cède place à l’illusionnisme. À suivre !