J’entends des voix
Par Esther Mano
Pour sa première mise en scène, Florian Santos a choisi d’adapter librement l’œuvre de Gaston Leroux, « le Fantôme de l’Opéra », publié en 1910 et largement revisité au cinéma. C’est ainsi que samedi, en fin d’après midi, le N.T.H.8 (Nouveau Théâtre du Huitième) vibrait au rythme du suspense.