Michel Bouquet : « Je suis un esprit très peu intéressant pour cette époque »
Bulletin n°16 : en librairie…
Par Rodolphe Fouano
Michel Bouquet parle de sa vocation d’acteur, de la place des auteurs dans le théâtre contemporain, de son rapport aux personnages.

Une histoire sans nuances
Par Isabelle Jouve
Dans cette pièce du Sud-Africain Ronald Harwood (scénariste du film « le Pianiste »), Michel Bouquet reprend le rôle de Wilhelm Furtwängler qu’il avait joué lors de sa création en France. À tort ou à raison ?