« Je vois la lumière qui meurt… »
Par Emmanuel Arnault
Au Théâtre de la Madeleine, Alain Françon a réuni une distribution exceptionnelle pour proposer une version splendide et très léchée du chef-d’œuvre de Samuel Beckett. Si la partie est déjà finie, notre plaisir, lui, ne fait que commencer.