Solitudes polaires
Par Léna Martinelli
Entre théâtre et chorégraphie, Peeping Tom entame, avec « 32, rue Vandenbranden », une danse macabre loin d’éclairer la face sombre des relations humaines. Un spectacle dérangeant présenté dans le cadre de Paris quartier d’été.

Fascinante mélodie en sous‑sol
Par Estelle Gapp
Après « le Jardin », premier volet de leur trilogie, le collectif Peeping Tom continue à explorer la face sombre des relations humaines : la violence conjugale dans « le Salon », l’obsession du désir dans « le Sous‑sol »…

Bluffant de virtuosité
Par Aurore Krol
On les appelle les Almodovar belges. Ils ont un humour complètement décalé, des chorégraphies époustouflantes et une vraie originalité. Après « le Jardin » et « le Salon », voici, avec « le Sous‑sol », une trilogie commencée en 2001 qui se clôt.