Serge Merlin crépusculaire et magistral
Par Trina Mounier
Sur le plateau du T.N.P., transformé en arène, se joue la tragédie du roi Lear, sommet étincelant du théâtre et de la littérature, avec dans le rôle-titre un Serge Merlin impressionnant.

Le crépuscule enchanteur d’Eugène O’Neill
Par Fabrice Chêne
Dans la petite salle de la Colline, la pièce crépusculaire et autobiographique d’Eugène O’Neill prend tout son relief. Le mérite en revient à Célie Pauthe, qui a su donner vie à ce testament littéraire aux accents tragiques, et à cinq comédiens formidables.

Quatre mains avec la mort
Par Ingrid Gasparini
« S’agite et se pavane » est la dernière pièce d’Ingmar Bergman. C’est aussi une véritable déclaration d’amour pour le théâtre et un kaléidoscope des angoisses métaphysiques de l’auteur…