Enfer glacé, théâtre flamboyant
Par Olivier Pradel
Amélie Nothomb nous offre un huis clos entre trois protagonistes taraudés par cette question : « Vaut-il mieux vivre de la littérature ou la brûler pour s’en réchauffer ? ». Quand les passionnés de lettres se livrent à l’autodafé, la consommation des livres devient littérale…