Corneille respire
Par Cédric Enjalbert
Brigitte Jaques-Wajeman n’a aucun respect pour les classiques, et tant mieux. Elle a monté « Suréna » et « Nicomède », deux pièces méconnues, comme deux drames contemporains, sans déférence ni fausse prosodie…

« Les dieux regardent toujours »
Par Fabrice Chêne
Quatre ans après « la Ville », Martin Crimp est de retour au Théâtre des Abbesses avec une pièce écrite en 2004, « Tendre et cruel » (toujours traduite par Philippe Djian). La mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman sert au mieux cette réécriture virtuose d’une tragédie de Sophocle.

« Suréna » : une lumineuse leçon de ténèbres
Par Laura Plas
Écrivant un nouveau chapitre de la belle histoire qu’elle vit depuis vingt ans avec Corneille, Brigitte Jaques-Wajeman offre au Théâtre des Abbesses une nouvelle création : « Suréna »…