Voyage interstellaire en pays marionnettique 
Par Léna Martinelli
Presque une nuit blanche ! Jusqu’à 6 heures, plusieurs spectacles se sont enchaînés lors de la 11e Nuit de la Marionnette – temps fort qui lance le festival MARTO! L’occasion de traverser des époques à une vitesse vertigineuse, par-delà les apparences.

Complètement MARTO !
Par Léna Martinelli
Et si Blanche Neige, Shéhérazade, Daniel, Édouard, Hen, Collette, Moby Dick et une pirate nous entraînaient dans leurs délires jusqu’au bout de la nuit ? Pour découvrir cette galerie de portraits sensibles et fantasques, rendez-vous samedi 29 février à Clamart, à l’occasion de la 11e Nuit de la marionnette, qui ouvre les 20 ans du Festival MARTO ! (marionnette pour adultes et théâtre d’objets).

La Dame blanche revient hanter l’Opéra Comique
Par Maxime Grandgeorge
Près de deux siècles après sa création salle Favart, la Dame blanche revient hanter l’Opéra Comique dans la mise en scène teintée d’humour et de magie de Pauline Bureau. Une plongée agréable dans une Écosse fantasmée, en compagnie d’une distribution réussie.

Le spectacle glaçant des violences ordinaires
Par Lorène de Bonnay
Après « Retour à Reims » de Didier Éribon, Thomas Ostermeier adapte « Histoire de la violence » d’Édouard Louis. Deux textes mêlant récit autobiographique et essai sociologique ; deux paroles portées à la scène qui questionnent avec urgence le vivre-ensemble.

Beaucoup de bruit pour… Hamlet !
Par Laura Plas
Bruit, fureur et histrionisme : Thibault Perrenoud exhibe l’hyperthéâtralité d’Hamlet jusqu’à l’épuisement. Sa mise en scène donne ainsi un coup de jeune à la pièce mais en estompe bien des nuances. Dommage.

De la rhinocérite dans l’air
Par Lorène de Bonnay
Après une tournée dans quatorze pays et plusieurs reprises au Théâtre de la Ville, le « Rhinocéros » d’Emmanuel Demarcy-Mota, créé en 2004, fait encore grand bruit. Il cherche à détruire notre tendance au moutonnage…

Rouge passion
Par Léna Martinelli
Olga Pericet fait partie des femmes qui révolutionnent le flamenco. Dans le cadre de la Quatrième Biennale d’art flamenco, à Chaillot, elle présente un spectacle audacieux, entre traditions et modernité, où elle se livre beaucoup, au gré de ses transformations. On aime passionnément.

Le flamenco dans la peau
Par Léna Martinelli
En vedette à la Biennale d’art flamenco de Chaillot, Ana Morales plonge dans ses souvenirs pour endosser toutes les esthétiques du genre. Une quête identitaire à fleur de peau qui mêle fougue, élégance et créativité.

Miraculeux Dr Nest !
Par Léna Martinelli
Savant mélange de théâtre masqué et de clown sans parole, « Dr Nest » mêle l’humour au tragique pour raconter la fragilité des hommes en sondant les profondeurs de l’âme avec délicatesse. Un spectacle tout public sur la folie, pétri de tendresse et de poésie.

Flamenco à la pointe de la création
Par Léna Martinelli
La Quatrième Biennale d’art flamenco réchauffe Paris jusqu’au 13 février. Avec sept spectacles de haute tenue qui se succèdent dans les deux salles du Théâtre national de Chaillot, cette affiche exceptionnelle prouve que le genre ne se contente pas d’être ancré dans une tradition, mais est un vivier inépuisable d’inventions chorégraphiques et musicales.

Baroque en diable !
Par Léna Martinelli
Pour la première fois en France, la production remarquée en 2015 au festival d’opéra de Glyndebourne (Angleterre), est à découvrir sur la scène du Théâtre du Châtelet, pour six représentations exceptionnelles. Grandiose et énergique !