« Une machine efficace, et qui pourtant grince terriblement »
Par Sarah Elghazi
Après avoir exploré la dramaturgie contemporaine (Agota Kristof, Jean‑Luc Lagarce, Daniel Keene), la compagnie Anima motrix (littéralement « l’esprit en mouvement ») a choisi de se tourner, à la fin des années 2000, vers des textes du répertoire du xviiie siècle, aux préoccupations philosophiques et sociales marquées – mais jamais datées…