Solitudes polaires
Par Léna Martinelli
Entre théâtre et chorégraphie, Peeping Tom entame, avec « 32, rue Vandenbranden », une danse macabre loin d’éclairer la face sombre des relations humaines. Un spectacle dérangeant présenté dans le cadre de Paris quartier d’été.