Né en 1954 en Bretagne de l’exil d’antifascistes catalans, Ricardo Montserrat trouve très tôt dans le théâtre un espace où concilier engagement et liberté. Auteur (roman, théâtre, cinéma), il est au service des exclus de la dictature économique et la mémoire sociale et politique.