Un ballet sur le seuil des adieux
Par Lise Facchin
« Alors que j’attendais », d’Omar Abusaada, se joue au gymnase Paul‑Giéra. Un spectacle d’une intelligence et d’une simplicité étonnantes pour un sujet qui pouvait facilement verser dans le fossé.