Des ombres qui enchantent notre nuit
Par Lorène de Bonnay
Les Trois Coups
Après avoir monté « Karamazov » en 2016, Jean Bellorini revient à Avignon avec un nouveau spectacle exigeant et complexe. « Le jeu des ombres » est une commande faite à Valère Novarina, inspirée par le mythe d’Orphée. Une création tout en clair-obscur et en dissonance, qui célèbre les noces de la musique, de la poésie et du théâtre, avec une rare intensité.

Rencontre furieuse de la langue et de l’espace
Par Trina Mounier
Invité à créer avec les étudiants de la 76e promotion de l’ENSATT leur spectacle de sortie, Aurélien Bory, qui brasse avec aisance les arts visuels et ceux du mouvement, s’est donné un défi supplémentaire : travailler un texte de théâtre. C’est du côté de Valère Novarina qu’il explore, avec talent, « l’Espace furieux ».

Marc‑Henri Lamande l’alchimiste
Par Cédric Enjalbert
Acteur hors pair, Marc‑Henri Lamande joue en alternance deux spectacles, au théâtre la Reine blanche à Paris : « Dieu, qu’ils étaient lourds… ! » d’après les entretiens radiophoniques de Céline et « la Chair de l’homme » sur une partition de Valère Novarina. Deux auscultations au cœur du corps des choses.

Joseph Fourez excelle
Par Céline Doukhan
Lazare Herson-Macarel propose une version débridée de l’histoire de Falstafe, sur un texte de Valère Novarina, lui-même tiré de la pièce de Shakespeare.

Novarina : penser et brûler le langage
Par Lorène de Bonnay
Le cycle Novarina, au cœur de la programmation de la saison 2010-2011 du Théâtre de l’Odéon, se poursuit avec la présentation de la dernière création de l’auteur, « le Vrai Sang »…