Œdipe père et fils
Par Trina Mounier
Voici un cocktail qui s’annonçait détonant : Sophocle, Œdipe, Pasolini pour une « Affabulazione »… (traduisez rêve, mensonge, manipulation) orchestrée par un Gilles Pastor très inventif.