Rencontre furieuse de la langue et de l’espace
Par Trina Mounier
Invité à créer avec les étudiants de la 76e promotion de l’ENSATT leur spectacle de sortie, Aurélien Bory, qui brasse avec aisance les arts visuels et ceux du mouvement, s’est donné un défi supplémentaire : travailler un texte de théâtre. C’est du côté de Valère Novarina qu’il explore, avec talent, « l’Espace furieux ».

Beau et décousu, le drôle de Léviathan d’Aurélien Bory
Par Lise Facchin
À partir de l’ouvrage « Espèce d’espace » de Georges Perec, Aurélien Bory a monté un drôle de spectacle ponctué de moments de grâce, une sorte de forme étrange dans laquelle le spectateur est transbahuté d’un registre à l’autre, souvent hélas sans trop savoir pourquoi.

« Plexus » : la mémoire d’un corps travaillé
Par Léna Martinelli
Après la danseuse flamenco Stéphanie Fuster dans « Questcequetudeviens ? », Aurélien Bory poursuit sa série de portraits de femmes avec la Japonaise Kaori Ito, elle-même interprète. Une expérience sensorielle à la croisée de la danse et de l’installation, la magie et la marionnette. Du grand art !

Spectacle de haute volée
Par Léna Martinelli
Voilà dix ans qu’Aurélien Bory a fondé le Groupe acrobatique de Tanger avec Sanae el‑Kamouni. Une aventure qui a donné lieu à trois spectacles. Le dernier, « Azimut », créé dans le cadre de Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture, est actuellement en tournée en France. Du nouveau cirque graphique et planant.

« Plan B » : en apesanteur
Par Léna Martinelli
À la croisée de nombreuses disciplines (cirque, théâtre, danse, arts visuels), cette variation autour de l’idée géométrique du plan, inclinable ou non, est sans aucun doute « le bon plan » de cette fin d’année…

Sous le chapiteau, rien
Par Aurélie Mazzeo
Aurélien Bory, l’un des quatre artistes associés du Grand T cette année, y présente en exclusivité son dernier spectacle , sans paroles et sous chapiteau, « Géométrie de caoutchouc ». Aucun risque, aucun parti pris, aucun fond… Aucun intérêt ?