Nouvel épisode « Moby Dick 3 : Pippin tombe à l’eau »
Avec une inépuisable ressource d’énergie et d’idées nouvelles, Chantal Melior et son équipage poursuivent leur exploration des abysses : la plus célèbre des baleines refait surface et nous subjugu

Tout est bon dans le harpon
Par Élisabeth Hennebert
À la tête d’un équipage expérimenté, Chantal Melior adapte « Moby Dick » au Théâtre du Voyageur, à Asnières. Elle dégraisse le mastodonte marin pour en faire un monstre sacré.

Misanthrope de troupe !
Par Cédric Enjalbert
Pour fêter la réouverture de son Théâtre du Voyageur, Chantal Melior monte un « Misanthrope » caustique et très resserré, égratignant avec enthousiasme les bouffonneries du théâtre social.

Un dernier rire avant de partir ?
Par Olivier Pansieri
Chantal Melior redonne vie à deux comédies méconnues de W. Shakespeare : « Tout est bien qui finit bien » et « les Deux Gentilshommes de Vérone » en son antre tapi au beau milieu de la gare d’Asnières…

Casse‑toi pov’ troupe ! (suite)
Par Olivier Pansieri
« Asnières ! Ton univers impitoya‑a‑a‑able… » Nos internautes se souviennent du cri que nous avions poussé pour les alerter sur le sort du Théâtre du Voyageur, menacé à brève échéance de se retrouver à la rue…

L’asile d’Asnières
Par Cédric Enjalbert
Le Théâtre du Voyageur évite les sentiers balisés, c’est sa méthode de traverse. Chantal Melior, son capitaine, monte aujourd’hui un audacieux spectacle composite, puisé chez Dostoïevski, Érasme, Nietzsche, orchestré par une troupe à l’unisson. Là où quiconque se serait perdu, elle, grande juchée sur les épaules des géants, garde le cap.

Comme ils vous plairont !
Par Cédric Enjalbert
Gare Asnières, quai B. Retenez l’adresse. Car le bien nommé Théâtre du Voyageur sis à même le quai, à la sortie du train, poursuit ici son tour du monde shakespearien. Après les « Vies et morts de Falstaff », l’an passé, c’est aujourd’hui « Comme il vous plaira »… avec brio !

Une valse de pétillante mélancolie
Par Lise Facchin
Le Théâtre du Voyageur est un endroit improbable tout au bout du quai B de la gare d’Asnières. La porte en est banale, mais ne vous y fiez pas !…

Les Pieds nickelés de la Renaissance
Par Olivier Pansieri
Ce spectacle invite au voyage. Un vrai, d’abord, qu’il faut effectuer de la gare Saint-Lazare à celle d’Asnières (un train toutes les demi-heures). Là, sur le quai…