« A simple Space », de Gravity and other Myths et « Der Lauf », du Cirque du Bout du Monde, festival du cirque actuel, à Auch

Der-Lauf-Cirque-du-Bout-du-Monde © Lena-Politowski

34e festival du cirque actuel : focus 1
Par Léna Martinelli
Le cirque est souvent synonyme de prouesses. Sans renoncer aux exploits, deux spectacles vus dans le cadre du 34e festival du cirque actuel, font pourtant l’éloge du fiasco à partir de défis incroyables. Conçu comme une « battle », « A simple Space » met en scène la faiblesse avec maestria, tandis que « Der Lauf » laisse l’aléatoire prendre le dessus. Notre coup de cœur de ce début de festival.

Entretien avec Sanae El Kamouni, directrice du Groupe Acrobatique de Tanger, Circa à Auch

Manon-Fiq-Sanae-El-Kamouni © Hassan-Hajjaj

« Sublimer le cercle »
Par Florence Douroux
Flamboyant, foisonnant, tonitruant, épatant. « FIQ (Réveille-toi) » nous a effectivement réveillés. Maroussia Diaz Verbèque a relevé le défi de cette mise en scène : mêler la culture populaire et urbaine marocaine à l’art ancestral d’une acrobatie née il y a des siècles dans la région du Souss. Directrice du Groupe Acrobatique de Tanger (GAT), Sanae El Kamouni revient sur cette création, vue au festival Circa.

Entretien avec Sophia Perez, compagnie Cabas, Circa à Auch

Desiderata-Circa © Tom-Neal

« J’avais des petits rêves de sublimation pour chacun » 
Par Florence Douroux
Ils avaient rêvé de s’emparer de la question du genre : ils l’ont fait. Entre sauts et portés vertigineux, mots et confessions troublants d’humanité, six acrobates offrent au public un moment d’une rare intensité. « Desiderata » est le fruit de leur rencontre avec Sophia Perez (directrice artistique de la compagnie Cabas), qui signe ici une mise en scène très attachante. Un de nos coups de cœur du festival CIRCa.

Entretien avec Ugo Dario et Maxim Laurin, compagnie Machine de Cirque, Circa à Auch

Ghost-light © E-Burriel

« Un vrai fantasme d’acrobate ! » 
Par Florence Douroux
Le duo formé par Ugo Dario et Maxim Laurin, co-fondateurs de la compagnie Machine de Cirque, est une référence incontournable de la bascule. Avec « Ghost Light : entre la chute et l’envol », en création mondiale à Circa, ils signent une œuvre intime, où le clair le dispute à l’obscur. Une virtuosité désarmante au service de leur histoire d’acrobates. Ils racontent.

Entretien avec Stéphanie Bulteau, directrice de Circa, pôle national des arts du cirque à Auch

stéphanie-Bulteau-pôle-national-des-arts-du-cirque-Auch-Gers-Occitanie © Iangrandjean-

« Chaque jour passé est précieux »
Par Florence Douroux
À quelques kilomètres de la métro toulousaine, caparaçonnée dans le couvre-feu, le festival CIRCa l’a échappé belle. Il a pu donner son coup d’envoi comme prévu, vendredi 16 octobre. Malgré les turbulences actuelles, Stéphanie Bulteau, nouvellement arrivée à la direction du pôle national des arts du cirque Auch Gers Occitanie, entend montrer à quel point le cirque reste vivant et inventif.

« Sélection cirque et danse 2019-2020 »

Dans-ton-cœur-Akoreacro

La rentrée cirque et danse
Par Léna Martinelli
Guidée par notre goût pour la diversité des genres et l’audace des formes, voici quelques propositions où performance physique rime avec créativité.

Focus Circa « Regards sur le féminin », à Auch

Projet-pdf-portés-de-femmes-Virginie-Baes

Plutôt pdf que words
Par Laura Plas
Partout, les femmes s’emparent des scènes et questionnent leur condition, comme le laboratoire bavard de « Me Mother » et l’explosif « projet.Pdf : portés de femmes » au festival CIRCA, à Auch.

« Une journée au festival Circa », à Auch

Dans-ton-Cœur-Pierre-Guillois-Akoréakro

Deux tubes et un air de Beckett
Par Laura Plas
L’historique festival CIRCA a bonne mine. Professionnels et public ont afflué à Auch autour d’une programmation éclectique et populaire : une sorte de best off de cirque où l’on trouve des tubes survitaminés tout comme de subtiles mélodies.