(Pour) petits mais costauds
Par Laura Plas
Peur des spectacles ringards et bancals pour la jeunesse ? Le Gilgamesh offre une ribambelle de propositions de grande qualité : des histoires d’enfants mal embouchés qui se hissent à la hauteur des héros, des spectacles jeune public très costauds !

Le cœur et les épaules
Par Juliette Nadal
Arnaud Meunier, actuel directeur de la Comédie de Saint-Étienne, met en scène le texte qu’il a commandé au grand auteur de théâtre Fabrice Melquiot. « J’ai pris mon père sur les épaules » réactive les thèmes antiques à l’œuvre dans « l’ Énéide » et livre en grand format, pour huit comédiens (dont Philippe Torreton et Rachida Brakni), une fable sur nos destins misérables.

Roméo et Juliette des cités
Par Michel Dieuaide
De retour dans le théâtre qu’il fonda, Dominique Catton, associé à Christiane Suter, signe la mise en scène d’un texte de Fabrice Melquiot, auteur qu’il avait choisi pour lui succéder. Come-back réussi.

Pendant les fêtes, offrez (vous) du rêve et des émotions, de l’intelligence et de la poésie. Bref, du spectacle vivant ! Voici une sélection de spectacles à voir (ou à revoir), pour la plupart à partager en famille. De la danse, du cirque, la reine des comédies musicales et un conte, bien sûr.

Quand le fan devient icône
Par Anna Colléoc
Le Théâtre de Châtillon et sa compagnie associée, les Dramaticules, invitent pour une date unique « Quand j’étais Charles », écrit et mis en scène par Fabrice Melquiot. L’envoûtement a opéré, et nous espérons de nouvelles représentations de ce spectacle à la fois sensible et survolté.

Un rien, c’est tout ?
Par Léna Martinelli
C’est avec « Days of Nothing » que le festival Immersion de l’Onde s’est ouvert. Une pièce brillante de Fabrice Melquiot servie par une mise en scène subtile de Matthieu Roy et une interprétation hors pair.

« Lectures sur un plateau »
Repérer des textes injustement méconnus ou trop peu montés (moins de dix représentations) est l’ambition du projet porté par le T.N.G. dans le cadre de la Belle Saison.

Dablemont endiablée
Par Cédric Enjalbert
Sous un air de festival, le Théâtre du Peuple programme cette année cinq spectacles. Commande a été passée à Carole Fréchette pour le spectacle de l’après-midi tandis que le soir les enfants sont attendus pour une courte pièce de Fabrice Melquiot, portée par l’actrice Valérie Dablemont.

Grandiose Garanger
Par Fabrice Chêne
Créé en 2013, « Quand j’étais Charles », de Fabrice Melquiot, fait évènement cette année dans le Off. Dressant le portrait d’un perdant magnifique, le spectacle est servi par l’interprétation époustouflante de Vincent Garanger.