Denis Lavant fait son Céline, incognito
Par Olivier Pansieri
« Faire danser les alligators sur la flûte de Pan ». Qu’es aquò ? Le titre d’un spectacle sur et avec, pour ainsi dire, Louis‑Ferdinand Céline. C’est Denis Lavant qui l’incarne, le mot est même faible, dans un montage d’Émile Brami, mis en scène par Ivan Morane.

Une jolie pièce dans une peau de roman
Par Sylvie Beurtheret
Amis poètes, ouvrez grandes vos esgourdes : Brassens le troubadour est de retour ! Juré ! Georges-la-Gouape fait le cimetière buissonnier au Théâtre de l’Européen. Et l’on y jouit sous son verbe fleuri que ressuscitent deux ostrogoths de génie. Un truculent miracle dont il faut, ici, assurer la renommée. Trompettes, sonnez !