La grève joyeuse
Par Michel Dieuaide
Jean Lacornerie imagine une mise en scène réussie d’une comédie musicale sur fond de lutte des classes, qui triompha à Broadway dans les années 1950.

Transmission ludique et poétique
Par Michel Dieuaide
La Soustraction des Fleurs, le Quatuor Béla, la Maîtrise de l’Opéra de Lyon, Karine Locatelli et Jean Lacornerie présentent un oratorio contemporain subtil et généreux pour chœur d’enfants, sextuor à cordes et percussions.

Un bel écrin pour une grande comédienne
Par Trina Mounier
Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas vu Élizabeth Macocco occuper seule un plateau de théâtre. Trop longtemps. Merci à Jean Lacornerie de la diriger si bien dans ce monologue déjanté de l’auteur contemporain argentin, Federico Jeanmaire, « Plus léger que l’air ».

Efficace ambiguïté
Par Michel Dieuaide
De la collaboration entre Bertolt Brecht et Kurt Weill naquit en 1928 la première version de « l’Opéra de quat’sous ». Jean Lacornerie s’empare aujourd’hui de cette pièce avec musique, moins représentée que toutes les variantes habituellement proposées.

Amours rêvées
Par Michel Dieuaide
Philippe Forget, chef d’orchestre, rêvait de le diriger. Il présente au Théâtre de la Croix-Rousse l’opéra de chambre composé par Boris Blacher sur des fragments de « Roméo et Juliette ». Jamais donnée en France, cette œuvre est une production de l’Opéra de Lyon mise en scène par Jean Lacornerie.

L’amour du plaisir
Par Michel Dieuaide
Le troisième spectacle de la saison du Théâtre de la Croix-Rousse scelle les retrouvailles de Jean‑Paul Fouchécourt, ténor à l’exceptionnel parcours national et international, et de Jean Lacornerie, metteur en scène au goût aiguisé pour les formes décalées associant théâtre et musique. Au programme, un récital insolite mariant chant lyrique, jeu dramatique et magie.