Un théâtre rare et ravageur
Par Lorène de Bonnay
Julien Gosselin revient à Avignon avec une trilogie-fleuve adaptée des romans de l’auteur américain. Son geste artistique, encore plus radical, s’est approfondi. Le spectateur se laisse immerger dans une expérience théâtrale paroxystique, labyrinthique, à la fois inouïe et éprouvante.

Un « appétit de dialogues » réjouissant !
Par Lorène de Bonnay
Stéphane Braunschweig dévoile la programmation de sa deuxième saison à la direction de ce théâtre « d’art ». Les esthétiques choisies, ouvertes sur l’Europe et la nouvelle génération, promettent de nous faire voyager mais aussi éprouver, dans le présent, la « complexité du monde ».

Monumental !
Par Maud Sérusclat‑Natale
Quand l’œuvre de deux génies se rencontre, la terre n’a plus qu’à trembler. « 2666 » est une odyssée théâtrale remarquable aussi folle que brutale, d’une intensité et d’une qualité inégalée. Les superlatifs vont manquer.

Le laboratoire d’idées du Pr Gosselin
Par Aurélie Plaut
Durant près de quatre heures, la troupe de Julien Gosselin entraîne le spectateur des Ateliers Berthier de l’Odéon dans une course folle. Son adaptation du roman de Michel Houellebecq, « les Particules élémentaires », est grandiose.

« Gênes 01 » : l’urgence du politique
Par Sarah Elghazi
Avec un certain esprit d’à-propos, le jeune collectif lillois Si vous pouviez lécher mon cœur a choisi « Gênes 01 », la pièce polémique et politique de Fausto Paravidino comme baptême de scène…