« Je est un autre »
Par Michel Dieuaide
Peut-on faire théâtre de tout ? À cette question apparemment excessive, le comédien Stéphane Bernard et le musicien Jean‑Louis Delorme apportent une réponse subtile en présentant au Lavoir public de Lyon une lecture-spectacle de textes choisis dans « le Livre de l’intranquillité » de l’immense poète portugais Fernando Pessoa, intitulée « Dans la ville basse ».

Feuilleton théâtral haletant
Par Michel Dieuaide
Dans son frénétique laboratoire de théâtre permanent, au Théâtre du Point-du-Jour à Lyon, Gwenaël Morin, soutenu par une fantastique équipe de comédiens, met en scène « Othello », de William Shakespeare, à raison d’un acte joué par semaine. Étonnant et impertinent pari qui réussit à trouver son public.

Requiem pour Belgrade
Par Michel Dieuaide
Le collectif lyonnais d’acteurs La Meute, associé au Théâtre Jean‑Vilar de Bourgoin-Jallieu, présente sa nouvelle création, « Belgrade », d’après la pièce d’Angélica Liddell, dans une mise en scène de Thierry Jolivet…

Théâtre pimenté
Par Michel Dieuaide
En faisant le choix d’interpréter un collage de textes de Rodrigo García dans une cuisine privée, à l’invitation des propriétaires qui ont rassemblé leurs amis…

Brut et furieux
Par Michel Dieuaide
Après la trilogie Molière au dernier trimestre 2013, Gwenaël Morin et son Théâtre Permanent s’attaquent à Shakespeare. Premier acte de cette nouvelle trilogie : « Macbeth », une paranoïaque traversée théâtrale à souhait déjantée, présentée au Théâtre du Point-du‑Jour à Lyon, du 8 janvier au 8 février 2014.

Encéphalite familiale
Par Michel Dieuaide
Richard Brunel, le cerveau du « Silence du Walhalla », présente au T.N.P. de Villeurbanne, un otni – objet théâtral non identifié – création de la Comédie de Valence, centre dramatique national qu’il dirige avec un collectif d’artistes…

« Sans interdits »
Par Michel Dieuaide
Sous la bannière des Célestins, théâtre de Lyon, et sous la houlette de Patrick Penot, directeur artistique, le festival international de théâtre Sens interdits se déroule à Lyon et dans l’agglomération, du 23 au 30 octobre 2013…

Vive les gens de peu !
Par Michel Dieuaide
Lors de la projection d’« Au diable Staline, vive les mariés ! », film du réalisateur roumain Horațiu Mălăele, Didier Bezace a eu un coup de cœur. Avec la complicité à l’adaptation de son ami Jean‑Louis Benoît, il signe la mise en scène de « Que la noce commence ! », un conte populaire haut en couleur et en engagement, une fable tragi-comique sur la vie quotidienne des oubliés de la démocratie. Superbe.

Rousseau vous rend visite
Par Trina Mounier
C’est le moment ou jamais : l’année 2012 n’en a plus que pour deux mois. Il convient donc de fêter avant qu’elle ne s’éteigne le tricentenaire de la naissance de Rousseau…