Simon Delétang accoste à Bussang
Par Cédric Enjalbert 
Chaque été, dans les Vosges, le Théâtre du Peuple poursuit une utopie, dans une grange accrochée à flanc de montagne : réunir un public nombreux « par l’art, pour l’humanité ». Le metteur en scène Simon Delétang en a pris la direction, pour quatre ans.

Introspection
Par Trina Mounier
C’est à une plongée dans la vie intime du cinéaste que nous convie Simon Delétang, avec « Tarkovski, le corps du poète » Il en confie le rôle-titre à Stanislas Nordey. Entre énigmes et obsessions, une promenade esthétique et morcelée.

Quand la vie sourd
Par Michel Dieuaide
Éric Massé présente un déchirant réquisitoire sur la situation faite aux enfants sourds en adaptant pour le théâtre le roman de Bertrand Leclair « Malentendus ».

Impasse de la haine
Par Michel Dieuaide
D’Ödön von Horváth, l’un des plus grands dramaturges de langue allemande du xxe siècle, mort de façon tragique et absurde à Paris en 1938, Simon Delétang met en scène « Un fils de notre temps ». Il s’agit de l’adaptation théâtrale d’un court roman établie par Guntrahm Brattia, comédien et metteur en scène autrichien, décédé lui aussi brutalement en 2014. Les Célestins coproduisent et accueillent cette création.

Chronique d’une violence ordinaire
Par Élise Ternat
Deux ans après la mise en scène de « Froid », Simon Delétang se confronte une nouvelle fois au style acerbe et sombre de l’écrivain scandinave Lars Norén. Avec la mise en scène du texte « le 20 Novembre », il nous livre ces jours-ci au Théâtre les Ateliers une pièce juste et incisive.