Songe à la douceur 
Par Laura Plas
David Geselson adapte au théâtre la belle « Lettre à D. » d’André Gorz. Un spectacle pudique et subtil qui crée l’intimité entre les spectateurs et les amants incarnés. Splendide.

Justice pour le bovarysme !
Par Trina Mounier
Quand le metteur en scène Tiago Rodrigues s’empare du célèbre roman de Gustave Flaubert, il s’intéresse à sa sulfureuse héroïne autant qu’à l’auteur et à la société bien-pensante de l’époque. Plaidoyer pour une conception scandaleuse de la littérature !

Homère en poupe !
Par Laura Plas
Épaulée par cinq formidables comédiens, Pauline Bayle nous fait redécouvrir la langue et le monde d’Homère. Sans céder aux vertiges de l’actualisation ou du péplum, son diptyque« Iliade – Odyssée » exalte le dépouillement pour faire émerger l’imaginaire et la réflexion. Une réussite.

La vie servie sur un plateau !
Par Bénédicte Fantin
Après son triptyque remarqué sur l’héritage de Mai 68 et sa version modernisée d’« Oncle Vania », Julie Deliquet livre une nouvelle création jouissive, avec les membres du Collectif In Vitro : « Mélancolie(s) ». Fusionnant « les Trois sœurs » et « Ivanov » de Tchekhov, elle questionne à nouveau l’héritage familial.

Si Rohmer m’était joué…
Par Bénédicte Fantin
Thomas Quillardet fusionne « les Nuits de la pleine lune » et « le Rayon vert » de Rohmer dans une même pièce de théâtre. En suivant les parcours sentimentaux de Louise et Delphine, le metteur en scène nous offre deux portraits de femmes touchants et drôles en évitant l’écueil de la mièvrerie.

Fascinante éclosion
Par Marie Lobrichon
Robyn Orlin et son stupéfiant interprète Albert Ibokwe Khoza transforment le jeu burlesque en une affirmation identitaire et politique, agrémentée d’une belle dose d’humour. Une performance puissante et jouissive.

Ô, bonheur des ogres !
Par Laura Plas
Promenade insolite et cocasse dans les forêts du conte, la nouvelle création de Nathalie Béasse est pleine d’éclats de rire et d’idées. « Tout semblait immobile » ou le royaume merveilleux de la perturbation ?

« Le Signal du promeneur » : faire la clarté sur notre monde
Par Léna Martinelli
Fruit d’une démarche originale, la première création du Raoul Collectif est, malgré le jeune âge de ses membres, un « coup de maîtres »…

Les jumelles dans l’arène intime
Par Florent Coudeyrat
Dix ans après « l’Homosexuel ou la Difficulté de s’exprimer », le metteur en scène Jean‑Michel Rabeux revient à l’univers déjanté de Copi. Une réussite saluée par un public enthousiaste.