Premier festival de magie nouvelle au Rond-Point
Annonce
Avant de lancer des travaux de réfection, le Théâtre du Rond-Point consacre tout un mois à la magie nouvelle, dont la reprise de deux spectacles que nous avons aimés (le Paradoxe de Georges, de et avec Yann Frisch, et les Limbes, d’Étienne Saglio).

De la grande illusion !
Par Bénédicte Fantin
Dans le cocon intimiste d’un camion-théâtre spécialement construit pour l’occasion et temporairement installé dans les jardins du Rond-Point, Yann Frisch nous offre une heure de « cartomagie » ponctuée de réflexions philosophiques et de digressions comiques sur notre rapport à la magie. Un pur moment d’émerveillement hors du temps !

Cousu de main d’or dans l’étoffe des songes
Par Léna Martinelli
Virtuoses dans leurs disciplines, Yann Frisch, Étienne Saglio et Ingrid Estarque s’imposent comme les représentants majeurs de la magie nouvelle. Réunis dans un cabaret, qui se veut une grande fête de la magie, ils cartonnent au Théâtre du Rond‑Point, avec Éric Antoine en invité d’honneur.

Les beaux ténébreux
Par Laura Plas
Huis clos surréaliste aux influences cinéphiles, « Oktobre » surprend par la force de ses partis pris esthétiques et, en dépit de quelques longueurs, envoûte quand le numéro cède place à l’illusionnisme. À suivre !