« Observer le travail de l’acteur : repenser la dramaturgie d’Un vivant qui passe (épisode 3) »
Par Lorène de Bonnay
Dans « Sauver le moment », Nicolas Bouchaud évoque sa trajectoire sous forme de récits fragmentés, d’instants forts égrenés sur trente ans. Son travail mêle les spectacles de troupes et, depuis 2010, des projets artistiques plus intimes. Le dernier d’entre eux, « Un vivant qui passe » d’après Claude Lanzmann, est encore à l’affiche du théâtre de la Bastille.

« Observer le travail de l’acteur : cinq projets intimes (épisode 2) »
Par Lorène de Bonnay
Dans son ouvrage « Sauver le moment », Nicolas Bouchaud évoque sa trajectoire sous forme de récits fragmentés, d’instants forts égrenés sur trente ans. Son travail alterne les spectacles de troupes et des projets artistiques plus intimes.

« J’ai essayé d’observer le travail de l’acteur »
Par Lorène de Bonnay
Dans « Sauver le moment », Nicolas Bouchaud nous laisse pénétrer au cœur de sa pratique : il évoque sa trajectoire sous forme de récits fragmentés, d’instants intenses égrenés sur trente ans. Son travail mêle les spectacles de troupes et, depuis 2010, des projets artistiques plus intimes. Le dernier d’entre eux, « Un vivant qui passe » d’après Claude Lanzmann, est encore à l’affiche du théâtre de la Bastille. Rencontre avec l’un de ces rares comédiens à « la petite musique » unique et reconnaissable.

« Phèdre ! » en tournée
Annonce
Léna Martinelli
Seul en scène, simplement muni d’un livre, François Gremaud aborde « Phèdre » à la manière d’un conférencier improvisé pour en explorer les origines mythologiques. Une interprétation aussi libre qu’inspirée.

Hop hop hop !
Par Léna Martinelli
Vous avez dit Break ? Popping ? Voguing ? Krump ? La journaliste Rosita Boisseau et le photographe Laurent Philippe publient, aux Nouvelles éditions La Scala, le livre qui manquait sur le hip hop, un mouvement devenu un pan important du spectacle vivant. Hop hop hop, on saute de joie !

Un petit miracle 
Par Stéphanie Ruffier
On découvre cette fabuleuse crèche brimbalante, comme on entrerait dans un entre-sort forain : à pas prudents, curieux et émerveillés. Un spectacle mythique de la compagnie OPUS (Office des Fabricants d’Univers Singuliers), aussi précieux qu’un bijou de famille.

Le vrai du faux
Par Trina Mounier
C’est l’histoire d’un faussaire belge de génie, Geert Jan Jansen, racontée par le collectif Berlin, habitué d’un théâtre documentaire décalé et amoureux du paradoxe. Nous avons été servis : une heure et demie de promenade entre vrai et faux, réel et virtuel, vérité et mensonge, fake et joke. Virtuose et jubilatoire.

Les amis irréconciliables
Par Trina Mounier
Avec « Sentinelles », Jean-François Sivadier s’attache à l’amitié de trois jeunes pianistes virtuoses réunis par une passion commune et exclusive qui finira par les séparer. Un spectacle brillant et incandescent, passionnant de bout en bout.

« La Réponse des hommes » en tournée
Annonce
Léna Martinelli
Vouloir être juste, faire le bien, racheter ses fautes… Nous sommes tous soumis à des vertiges moraux, minuscules ou immenses. Inspirée par « le Décalogue », réalisé par Kieslowski, Tiphaine Raffier adapte les « Œuvres de Miséricorde », décrites dans « l’Évangile de Saint-Matthieu ».

Crier au bord de l’abîme
Par Lorène de Bonnay
La dernière création de Julien Gosselin explore l’œuvre protéiforme et oubliée du romancier russe, avec la finesse, la minutie et la délicatesse qu’on lui connaît : « Le Passé », créée à partir du tressage de deux pièces et des nouvelles d’Andréïev, évoque des êtres au bord du gouffre, tout en questionnant de façon vertigineuse leur représentation. Un spectacle monstre inégal, complexe et intense, à décanter.