Les jeux sont faits
Par Alicia Dorey
En se saisissant d’un thème aussi éculé, la compagnie Les Oracles imparfaits nous promettait avec cette fin du monde une réflexion profonde sur la nature humaine. Malheureusement, elle nous offre tout au plus un léger divertissement.

L’école est finie
Par Alicia Dorey
S’emparer d’un texte créé sur mesure par Pascal Rambert était un pari exaltant, mais sans doute trop risqué pour cette promotion 2015 de La Manufacture de Lausanne. Avec « Lac », ils laissent le piège de l’écriture se refermer sur eux.

Désir coupable
Par Alicia Dorey
Après avoir exploré le secret du désir dans « la Veuve et le Lettré », le dramaturge Wang Renjie pousse le tragique à son paroxysme avec « Une femme chaste ». C’est dans le cadre somptueux du Théâtre du Soleil que l’on découvre avec émerveillement la modernité et la puissance poétique de cette pièce emblématique du théâtre liyuan.

Sortir de sa cage
Par Alicia Dorey
Avec « la Maison et le Zoo », pièce en deux actes écrits à près de quarante années d’écart, le Théâtre du Rond-Point nous propose une mise en scène de Gilbert Désveaux très décevante, sauvée de justesse par un Jerry plus vrai que nature.

Drôle de deuil
Par Alicia Dorey
Dans « Finir en beauté », l’auteur et metteur en scène Mohamed el‑Khatib interprète avec brio un pan de sa propre vie : le deuil de sa mère. Sous forme d’une fiction-documentaire incroyablement drôle et émouvante, il transforme un évènement brutal et définitif en matériau de création infini.