On ne badine pas avec Dandin
Par Trina Mounier
Avec l’intelligence des textes qu’on lui connaît et sa science du plateau, Jean-Pierre Vincent met en scène un « George Dandin » dont la noirceur dépasse largement le cadre du domicile conjugal.