« Orphelins », de Dennis Kelly, l’Idéal à Tourcoing

Orphelins © H. Dewasmes

Orphelins solitaires
Par Sarah Elghazi
Succès surprise du Off d’Avignon 2013, « Orphelins » marque l’entrée du Théâtre du Prisme et de son metteur en scène Arnaud Anckaert dans la cour des grands, avec un spectacle à la fois inquiétant et familier, subtil et mesuré jusque dans les accès de rage qui le traversent.

« Love and Money », de Dennis Kelly, espace Confluences à Paris

« Love and Money » © Martin Delaty

A comme… argent !
Par Fabrice Chêne
Que reste-t-il de l’amour dans un monde qui ne pense qu’au fric ? À travers la descente aux enfers d’un couple endetté, « Love and Money » propose une radiographie du monde néolibéral servie par de jeunes comédiens étonnamment justes.

« Occupe-toi du bébé », de Dennis Kelly, Théâtre national de la Colline à Paris

Dennis Kelly s’occupe de notre perception du monde
Par Nicolas Arribat
Occupe-toi du bébé. Ou plutôt, non, ne t’en occupe plus, car le bébé est mort ! Occupe-toi donc de la carrière politique de ta maman, ou de la carrière professionnelle de ton psychiatre. Ou plutôt, non, ne t’occupe de rien : on le fait pour toi ! Regarde seulement, tu n’en croiras pas tes yeux.