« Je vois la lumière qui meurt… »
Par Emmanuel Arnault
Au Théâtre de la Madeleine, Alain Françon a réuni une distribution exceptionnelle pour proposer une version splendide et très léchée du chef-d’œuvre de Samuel Beckett. Si la partie est déjà finie, notre plaisir, lui, ne fait que commencer.

Roberto Zucco nous saisit à la gorge
Par Emmanuel Arnault
La compagnie La Part des anges propose en ce moment au Théâtre de la Tempête sa dernière création : « Roberto Zucco », la célèbre pièce de Bernard‑Marie Koltès. En s’emparant de ce très grand texte avec brio, Pauline Bureau signe là une mise en scène presque parfaite.

« Le Moche » : chirurgie très esthétique
Par Emmanuel Arnault
Pour la première fois à Paris est jouée cette pièce de Marius von Mayenburg, dramaturge contemporain allemand. C’est à la Comedia, dans le onzième arrondissement, que Catherine Lefebvre s’y attaque joyeusement, nous offrant un spectacle très intéressant.

Trop explicite
Par Emmanuel Arnault
Le Vingtième Théâtre offre en ce moment son giron au spectacle « Some Explicit Polaroïds », présenté comme un mélange alléchant des univers de « Shopping and Fucking » et de « Trainspotting »…

L’amour et le hasard ont beau jeu au Théâtre Gérard‑Philipe
Par Emmanuel Arnault
Le Théâtre Gérard‑Philipe, centre dramatique national de Saint‑Denis, est un lieu superbe, aussi excentré qu’original…